John Lewis, figure incontournable des droits civiques aux USA !

Il y a des Hommes, remplis d’humanité, qui par des actions non violentes parviennent à changer le monde. John Lewis fait partie de ces hommes. Cet homme politique américain, qui nous a quittés il y a quelques semaines, s’est engagé toute sa vie entière pour défendre les droits civiques des afro-américains.

Inspiré par les plus grands, Nelson Mandela ou encore Martin Luther King, il n’a eu de cesse de lutter sans violence.

L’homme est également un politicien hors pair, élu pendant des années à la Chambre des Représentants des États-Unis. Je vous propose de poursuivre la lecture de cet article pour tout savoir sur John Lewis, figure des droits civiques.

John Lewis, l’homme

John Robert Lewis est né en 1940 en Alabama aux États-Unis. Il est décédé en 2020 à Atlanta. C’est un militant et un homme politique américain. Issu d’une famille de 10 enfants, John Lewis a grandi dans la ferme de ses parents qui étaient agriculteurs. S’il a vécu une enfance heureuse, il a été très rapidement transporté par les discours de Martin Luther King. Il deviendra alors sensible à la cause des droits civiques des noirs américains.

Il ne supportait pas les injustices en vigueur dans son pays. John Lewis est le seul enfant de sa famille qui a poursuivi ses études. C’est en tant qu’étudiant au American Baptist Theological Seminary à Nashville dans le Tennessee en 1958 qu’il a pu participer aux réunions du révérend James Lawson qui reprenait les idées de Martin Luther King.

John, le militant

C’est à partir de ce moment que John Lewis est devenu un militant. Au début des années 60, il devient très actif au sein du Mouvement américain des droits civiques, notamment en devenant membre du SNCC (Student Nonviolent Coordinating Committee) dont il devient l’un des dirigeants en 1963. Rapidement, John Lewis a travaillé aux côtés de Martin Luther King.

Il a ainsi participé à l’organisation de la marche à Washington d’août 1963 pendant laquelle Martin Luther King a prononcé son célèbre discours I have dream. Ainsi John s’engage pour défendre les droits civiques des noirs américains en organisant des marches ou des ateliers pour sensibiliser au processus électoral les Afro-Américains. John Lewis prône des actions non violentes même s’il sera lui-même victime des violences des répressions policières lors d’événements au péril de sa vie.

Marche pour les droits civiques à Washington DC

John Lewis, le politicien

À partir de 1977, John Lewis se désengage du Mouvement américain des droits de l’Homme pour démarrer sa carrière politique. Il se présente ainsi à diverses élections pour obtenir un poste. Il prend alors la direction de l’agence fédérale et devient membre du conseil municipal d’Atlanta.

Dix ans plus tard en 1987, il devient membre de la Chambre des Représentants des États-Unis. Il le sera jusqu’en 2018. D’un point de vue politique, John est un démocrate. Son engagement politique lui a permis de poursuivre son travail pour garantir les droits civiques des Afro-Américains.

Portrait de John Lewis devant le Capitol.

Même en siégeant au Congrès, l’homme a continué de dénoncer les injustices. Alors qu’il était très malade, atteint d’un cancer, il s’est mobilisé contre les discriminations raciales suite à la mort de George Floyd aux États-Unis.

I can’t breathe – George Floyd 🖤✊🏾 // Source photo : © Bondy Blog

Cet article vous a présenté le parcours de John Lewis, figure incontournable de la défense des droits civiques des Afro-Américains. Un homme qui a combattu les injustices et s’est battu pour les droits civiques des Américains de couleur, sans hésiter à mettre sa vie en danger. Compagnon de route de Martin Luther King, ses actions et son engagement dans un esprit de non-violence sont des exemples à suivre pour chacun d’entre nous !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to site top