Peuple Zoulou, découvrez son incroyable histoire

Le nom du peuple zoulou est inspiré de l’expression amaZulu qui veut dire « le peuple du ciel ». Les Zoulous sont originaires d’Afrique australe et sont en partie sédentaires. Ils constituent un peuple bantou qu’on retrouve principalement en Afrique du Sud. Ils étaient désunis avant l’arrivée du roi Chaka qui procéda à leur unification en clan. L’histoire retient que Chaka constitua une nation redoutable avec son clan composé de 1 500 personnes. Partez à la découverte du peuple zoulou à travers cet article.

Les origines des Zoulous

En 1709, kaNtombhela Zoulou fonda le petit clan des Zoulous dans le KwaZulu-Natal. Ce clan faisait partie du groupe des Nguni, peuple venu de la côte est de l’Afrique. Plus tard, en 1816, on assiste à la création du puissant royaume des Zoulous grâce au conquérant Chaka. Chaka usa du grand pouvoir qu’il avait sur la tribu pour créer un empire imposant de guerriers.

Il apparaît que le peuple zoulou habitait, à l’origine, la région de la Tanzanie moderne. Les Zoulous ont émigré en Afrique du Sud au 14e siècle. Ils s’exprimaient en zoulou, une langue originaire d’Afrique du Sud composée de nombreuses consonnes à clics et empreinte de sons des langues san et khoï. Ces dernières étaient parlées par les premiers habitants installés en Afrique du Sud. 

Le peuple d’Afrique zoulou est majoritairement constitué de cultivateurs habitant des villages. Toutefois, certains Zoulous ont émigré dans les villes depuis le 20e siècle. On les retrouve notamment à Durban, un port important et dans la zone minière de la Gauteng. 

En outre, au départ, l’organisation sociale zoulou était telle que les hommes étaient des polygames. À un moment donné, les hommes étant obligés de quitter leurs familles pour trouver du travail. Bientôt, on ne pouvait plus tolérer la polygamie, car les conditions économiques empêchaient d’entretenir plusieurs femmes.

Femme issue du peuple zoulou en Afrique du Sud
Image d’illustration par Yolanda Coervers

L’histoire du peuple Zoulou

Les Zoulous disposaient d’une armée formidable appelée IMPI qui a adoptée de belles tactiques pour combattre les colons. Grâce à cette armée, ils ont pu livrer bataille contre l’armée britannique au 19e siècle. Effectivement, en 1879, la guerre anglo-zouloue eut lieu après quelques évènements. Tout commença en 1878 par un ultimatum britannique envoyé aux chefs zoulous qui déplut à ces derniers. Au début de l’année 1879, les forces britanniques subirent une défaite à la bataille d’Isandhlwana

Toutefois, après plusieurs batailles perdues par les Zoulous, la guerre prit fin en juillet 1879, avec une armée zouloue en défaite. Suite à leur triomphe, les Britanniques procèdent à la capture de Cetshwayo kaMpande et divisent le royaume en treize petits royaumes. Ces derniers combattent entre eux pendant de nombreuses années jusqu’à ce que le Zululand soit intégré à la colonie du Cap.

Par ailleurs, à partir de 1980, on pouvait considérer deux groupes politiques zoulous : l’ANC ou Congrès national africain (fondé en 1912) et l’IFP ou Parti Inkatha de la liberté (fondé en 1975). Il y a eu des émeutes entre les partisans de ces partis, à partir de 1985. Il semblerait que la situation ait été envenimée par le gouvernement de l’apartheid qui soutenait d’une certaine manière l’IFP. 

Cela dit, les plus violentes émeutes eurent lieu en 1994, au cours des premières élections nationales de l’après-apartheid. Néanmoins, des années plus tard les deux partis politiques sont entrés en coalition. 

La culture des Zoulous

1) LES LANGUES

Les Zoulous ont leur langue qui est le zoulou ou isiZulu. Il s’agit d’une langue bantoue parlée en Afrique du Sud. Le zoulou est d’ailleurs une langue officielle en Afrique du Sud. Il est couramment parlé par plus de 15 millions de Sud-Africains. Aussi, il constitue la langue maternelle de plus de 9 millions de personnes. Aujourd’hui, les Zoulous parlent entre autres l’anglais, le portugais, le tsonga et le sotho.

La langue des Zoulous était utilisée au moment où les missionnaires européens sont arrivés dans leur contrée. Ces missionnaires ont d’ailleurs fait transcrire le zoulou en se servant de l’alphabet latin. Puis, le premier document en zoulou a été rédigé : c’était une traduction de la Bible. Ensuite, en 1901, on assiste à la création du premier établissement d’enseignement indigène d’Afrique du Sud, par un Zoulou appelé John Dube.

2) LA CULTURE MUSICALE ZOULOU

En ce qui concerne la culture musicale zouloue, elle est principalement concentrée sur la tradition vocale. Cela est dû au fait qu’apparemment, les Zoulous ne disposaient pas d’instruments de musique, car ils manquaient d’arbres de grande taille pour les fabriquer. On retient de nombreux chants traditionnels zoulous et des chants religieux à quatre voix provenant des colonisateurs européens. Aujourd’hui, les chants et les danses zouloues sont célèbres dans le monde. Il en est de même pour la vannerie et la garniture de perles du peuple zoulou. 

3) L’HABILLEMENT CHEZ LE PEUPLE ZOULOU

Par ailleurs, pour ce qui est de l’habillement chez les Zoulous, il était traditionnellement léger. Par exemple, les hommes ne portaient qu’un tablier à deux faces : une face avant et une face arrière. Ce tablier qui s’apparente à un pagne recouvrait les parties génitales et les fesses. De par sa longueur, sa face arrière indiquait l’âge et la position sociale de celui qui le porte. 

Habillement traditionnel du peuple zoulou.
Image d’illustration par FC GEORGIO
La religion et les croyances du peuple Zoulou

D’une part, traditionnellement, les Zoulous croient en l’esprit de leurs ancêtres. Ils estiment que les esprits ont le plein pouvoir et peuvent intervenir dans la vie de chacun d’eux. D’autre part, d’après la religion zouloue, il existe un dieu créateur appelé Nkulunkulu que les humains doivent prier. Toutefois, cette croyance provient de l’adaptation du dieu chrétien à la culture zouloue par les premiers missionnaires.

Cela dit, pour entrer en contact avec les esprits des ancêtres, les Zoulous passent par des guérisseurs appelés sangoma. Ces derniers invoquent les esprits par un rituel de divination. Dans le cadre du rituel, on a recours à un herboriste appelé inyanga qui se charge de préparer une mixture. Cette dernière doit être consommée afin de rendre possible la communication avec les ancêtres. 

Du reste, les Zoulous sont majoritairement considérés comme des adeptes du christianisme. Ils fréquentent à cet effet les églises de l’African Initiated Church, l’Église chrétienne de Sion et des églises apostoliques. On les retrouve aussi dans l’Église réformée hollandaise, l’Église anglicane et le catholicisme.

SUJET DE L’ARTICLE : ZOULOU – PEUPLE AFRICAIN – TRADITION ET CULTURE AFRICAINE

Laissez nous un commentaires, on se fera un plaisir de vous répondre !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to site top